Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Hématologie /
× Leucémie aiguë

46 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(32):3678-3687.
L'impact du niveau socio-éducatif sur les LAM
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 16 Novembre 2017
De très nombreux facteurs pronostiques sont identifiés dans les LAM. Ils concernent principalement les caractéristiques physiologiques des malades (âge, antécédents…) ou les caractéristiques génétiques de la maladie (caryotype, mutations…). L’impact des facteurs socio-économiques et en particulier du niveau de revenu et du niveau éducatif est plus débattu. Les rares études réalisées à ce sujet sont...
Lire la suite
Articles scientifiques (42)
Vos patients ont lu (4)
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(32):3678-3687.
L'impact du niveau socio-éducatif sur les LAM
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 16 Novembre 2017
De très nombreux facteurs pronostiques sont identifiés dans les LAM. Ils concernent principalement les caractéristiques physiologiques des malades (âge, antécédents…) ou les caractéristiques génétiques de la maladie (caryotype, mutations…). L’impact des facteurs socio-économiques et en particulier du niveau de revenu et du niveau éducatif est plus débattu. Les rares études réalisées à ce sujet sont...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(16):1832-1844.
LAL : toujours une place pour la cytogénétique !
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 2 Novembre 2017
La cytogénétique tient une place essentielle dans la prévision du pronostic des LAM au diagnostic. Si son importance est également bien validée dans les LAL de l’enfant, sa valeur dans les LAL de l’adulte est moins fermement établie. En effet, si beaucoup d’études suggèrent une importance majeure des anomalies caryotypiques dans la stratification pronostique, le manque de série de large effectif...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Oncol. 2017 ; 18(10):1317-1326.
Guadecitabine : l'avenir du traitement hypométhylant dans les LAM ?
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 12 Octobre 2017
Les agents hypométhylants, et en particulier la 5-azacytidine, sont devenus d’usage courant dans les LAM du sujet âgé ou non candidat à une chimiothérapie intensive. Si leur efficacité est incontestable, la très faible durée d’exposition de la drogue aux cellules malades, en lien avec le mode d’administration des drogues, et avec leur demi-vie limitée, peut faire penser qu’une amélioration est possible en...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(13):1514-1522.
Les agents déméthylants dans les myélodysplasies de faible risque ?
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 5 Octobre 2017
Les agents déméthylants, 5-azacytidine (5-AZA) et décitabine (DEC), sont à l’heure actuelle le traitement de référence des myélodysplasies (SMD) et des formes frontières myélodysplasies/syndrome myéloprolifératif (SMD/SMP), lorsque le risque est intermédiaire 2 ou élevé (classification IPSS). A l’heure actuelle, il est recommandé pour les formes de faible risque de pratiquer une...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(24):2754-2763.
Difficile d'améliorer le 3+7...
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 28 Septembre 2017
De manière générale, les tentatives pour améliorer la chimiothérapie classique par 3+7 dans les LAM du sujet jeune sont restées sans succès. Certaines études ont suggéré une meilleure efficacité de l’idarubicine par rapport à la daunorubine 45 mg/m2. D’autres groupes ont suggéré que l’augmentation des doses de daunorubicine améliorait également le pronostic global. Peu d’essais ont...  
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(6):722-31.
L'efficacité des inhibiteurs d'IDH2 dans les LAM
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 14 Septembre 2017
On connaît bien le pronostic très défavorable des LAM réfractaires ou en rechute. A l’heure actuelle, très peu de molécules efficaces sont disponibles dans cette indication. Les études génomiques de ces 10 dernières années ont permis l’identification de nombreuses nouvelles cibles thérapeutiques potentielles. Parmi elles, la voie des isocitrate deshydrogénases paraît...
Lire la suite
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 Jun 21. doi: 10.1056/NEJMoa1701719.
L'hématopoïèse clonale : un nouveau facteur de risque cardiovasculaire
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 13 Juillet 2017
Le lien entre l’hématopoïèse clonale liée à l’âge (HCLA) et le risque cardiovasculaire avait été suggéré de manière un peu étonnante dans une des premières études de large ampleur décrivant cette entité. Depuis il a été démontré que les mutations de TET2 accélèrent le développement de l’athérosclérose chez la souris en induisant des anomalies dans les macrophages...
Lire la suite
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 Jun 23. doi: 10.1056/NEJMoa1614359.
Le bénéfice de la midostaurine dans les LAM mutées pour FLT3
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 6 Juillet 2017
Les LAM avec mutation de FLT3 sont fréquentes, et ont un pronostic global très réservé après le traitement standard par 3+7, et en particulier en cas de duplication en tandem (ITD) avec une forte charge allélique initiale. De nombreux traitements anti-tyrosine kinase (ITK) ciblant FLT3 ont été développés, avec, dans des séries de phase 2 d’effectif limité, une activité plus ou moins...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 129(25):3371-3378.
Cytopénies isolées : une évolution du raisonnement ?
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 29 Juin 2017
Les cytopénies isolées sont une cause fréquente de consultation et le bilan étiologique est assez souvent entièrement négatif. Depuis la découverte de l’hématopoïèse clonale liée à l’âge, de nouvelles entités (hématopoïèse clonale de signification indéterminée / cytopénies de significations indéterminées) ont été proposées associant une ou plusieurs cytopénies, un bilan...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2017 ; 31(5):1217-1220.
Facteurs pronostiques des LAM en rechute
Dr Pierre Hirsch (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 15 Juin 2017
Une large majorité des LAM va rechuter, et notamment chez les patients les plus âgés. Si les facteurs influençant le risque de rechute sont de mieux en mieux connus, ceux favorisant l’obtention d’une deuxième rémission complète (RC2) restent plus obscurs. De même, le traitement optimal à proposer en cas de rechute n’est pas déterminé. Cette étude fournit...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Une nouvelle thérapie cellulaire pour lutter contre une leucémie de l'adulte »
le 5 Octobre 2017
RTBF, 5 octobre 2017 Le site de la RTBF fait savoir qu’« un patient atteint de leucémie "myéloïde aigüe", le cancer du sang et de la moelle osseuse le plus courant chez l'adulte, est aujourd'hui en rémission totale grâce à une nouvelle thérapie cellulaire très prometteuse ». « Le patient avait subi deux chimiothérapies sans succès, son cas semblait désespéré, il participait à un test clinique mené par une...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« Toulouse : des scientifiques expliquent pour la première fois les rechutes dans les leucémies aiguës »
le 28 Septembre 2017
France Info indique en effet sur son site que « des scientifiques toulousains sont parvenus à expliquer pourquoi et comment les patients atteints de leucémie aiguë myéloïde peuvent rechuter. Cette avancée majeure est une première mondiale ». L’article rappelle que « la leucémie aiguë myéloïde est la plus fréquente des leucémies aiguës chez l'adulte. Ce cancer du sang et de la moelle osseuse...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Leucémie aiguë myéloïde : comment expliquer la rechute ? »
le 8 Juin 2017
C’est ce que titre Le Télégramme, qui observe : « Cancer du sang envahissant la moelle osseuse, la leucémie aiguë myéloïde répond bien à la chimiothérapie intensive. Mais quelques cellules résistent à ce traitement. Est-ce pour cette raison que les patients guéris présentent un risque élevé de rechute dans les mois suivant leur rémission ? ». Le journal rappelle...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Le tabagisme passif augmenterait le risque de cancer chez l'enfant »
le 8 Juin 2017
Dans sa chronique pour Sciences et Avenir, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, fait savoir qu’« une nouvelle étude publiée dans Cancer Research confirmerait que les enfants dont les parents fument à la maison seraient plus à risque de développer une leucémie aigüe lymphoblastique, cancer pédiatrique le plus fréquent »...
Lire la suite