Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Hématologie /
× Hémostase et hémorragie

24 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Article Commenté
Source : Blood Advances 2017 ; 1:1827-1838
Antagonisation des effets anticoagulants de l'apixaban par l'andexanet : résultats de phases I et II
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 12 Octobre 2017
Les anticoagulants oraux directs (AOD), anti-IIa (dabigatran) ou anti-Xa directs (rivaroxaban, et apixaban) sont largement utilisés dans le traitement et la prévention de la maladie thromboembolique veineuse ainsi que dans la fibrillation atriale non valvulaire. L’absence d’antidote spécifique semble être un frein « intellectuel » à leur utilisation en raison des risques encourus en cas d’hémorragie grave...
Lire la suite
Articles scientifiques (24)
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(19):2055-2063
Résultats de Phase I de l'ADAMTS13 recombinant dans le traitement du PTT héréditaire
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 16 Novembre 2017
Le PTT est une microangiopathie thrombotique au cours de laquelle l’agrégation des plaquettes au facteur von Willebrand (vWF) entraine une thrombopénie profonde, une anémie hémolytique ainsi que des microthrombis vasculaires disséminés responsables de la symptomatologie. Les facteurs déclenchant les poussées de PTT sont liés à l’augmentation des taux de vWF (inflammation, infections...
Lire la suite
Article Commenté
Source : JAMA. 2017 ; 318(13):1250-1259.
AOD et interactions médicamenteuses : risque augmenté de saignements majeurs avec certaines associations !
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 2 Novembre 2017
Les anticoagulants oraux directs (AOD), anti-IIa (dabigatran) ou anti-Xa directs (rivaroxaban et apixaban) sont largement utilisés dans le traitement et la prévention de la maladie thromboembolique veineuse ainsi que dans la fibrillation atriale non valvulaire (FANV). Les AOD sont caractérisés par une action rapide et prévisible et présentent peu d’interactions médicamenteuses ou alimentaires. Néanmoins, ils...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(15):1757-1759.
Concentrés de FVIII plasmatique ou recombinant et risque de développer un inhibiteur : possibilité d'une stratification génétique ?
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 19 Octobre 2017
Le développement d’un anticorps neutralisant le facteur VIII (FVIII), communément appelé un inhibiteur, est une complication redoutée durant les phases précoces de traitement substitutif des patients atteints d’hémophilie A sévère (taux de FVIII < 1%). En effet, 30% des patients atteints d’hémophilie A sévère vont développer un inhibiteur dans les 9 à 12 jours d’exposition au traitement substitutif...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood Advances 2017 ; 1:1827-1838
Antagonisation des effets anticoagulants de l'apixaban par l'andexanet : résultats de phases I et II
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 12 Octobre 2017
Les anticoagulants oraux directs (AOD), anti-IIa (dabigatran) ou anti-Xa directs (rivaroxaban, et apixaban) sont largement utilisés dans le traitement et la prévention de la maladie thromboembolique veineuse ainsi que dans la fibrillation atriale non valvulaire. L’absence d’antidote spécifique semble être un frein « intellectuel » à leur utilisation en raison des risques encourus en cas d’hémorragie grave...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(11):1327-1335.
Efficacité de la thérapie génique chez l'adulte atteint d'un syndrome de Wiskott-Aldrich sévère
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 28 Septembre 2017
Dans ce numéro de Blood, Morris et al. décrivent la réalisation d'une transplantation autologue/thérapie génique pour traiter un adulte sévèrement atteint d’un syndrome de Wiskott-Aldrich (WA). La thérapie génique a démontré son efficacité et sa tolérance pour la première fois dans la population pédiatrique atteinte de syndrome de WA. Pour rappel, le syndrome de WA est un déficit immunitaire...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Intern Med. 2017 ; 167(6):410-417.
Méta-analyse des recherches de cancers occultes chez les patients présentant un évènement thromboembolique veineux non provoqué
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 21 Septembre 2017
L'année 2017 correspond au 150ème anniversaire de la mort d'Armand Trousseau (médecin à l'Hôtel-Dieu), auteur de la publication de "La Clinique médicale de l'Hôtel-Dieu de Paris" (1861). Dans le chapitre « Phlegmasia Alba Dolens » (maladie thromboembolique veineuse, MTEV), Trousseau abordait la relation entre le développement d'un évènement thromboembolique veineux...
Lire la suite
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 ; 377(9):819-828.
Traiter indirectement l'hémophilie A et B en ciblant l'antithrombine
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 7 Septembre 2017
Dans la prise en charge des patients hémophiles, l’objectif de la prophylaxie est de réduire la fréquence des saignements et donc de prévenir l’arthropathie de l’hémophile. Les injections fréquentes (2 à 3 fois par semaine) sont responsables d’un défaut de compliance et altèrent les accès veineux du patient. Il y a actuellement deux approches dans le développement de...
Lire la suite
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 Jul 11. doi: 10.1056/NEJMoa1707278.
Confirmation de l'efficacité et de la tolérance de l'antidote du dabigatran
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 27 Juillet 2017
Cette semaine dans le New England Journal of Medicine sont publiés les résultats de l'étude complète RE-VERSE AD (NCT02104947) présentée en plénière lors du congrès de l'ISTH à Berlin cette même semaine. Les résultats de l’étude intermédiaire de RE-VERSE AD étaient parus dans New England Journal of Medicine en 2015 et avaient permis l’obtention de l’autorisation...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Int J Hematol. 2017 Jun 16. doi: 10.1007/s12185-017-2282-5.
Utilisation des AOD en prévention des évènements thrombotiques chez les patients atteints de syndrome myéloprolifératif : retour d'expérience brestois
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 20 Juillet 2017
Le traitement et la prévention de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) et artérielle se sont longtemps limités aux dérivés hépariniques injectables comme les héparines non fractionnées ou les héparines de bas poids moléculaires et aux antagonistes de la vitamine K per os. Ces dernières années, de nouvelles molécules ont été commercialisées : les anticoagulants...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 129(25):3332-3343.
Identification d'un progéniteur mégacaryocytaire chez l'Homme
Dr Nicolas Gendron (Hôpital Bichat-Claude-Bernard - Paris) le 6 Juillet 2017
Chez l’Homme, environ 1011 plaquettes sont produites quotidiennement, mais leur provenance exacte à partir des cellules souches hématopoïétiques indifférenciées (HSC), la mégacaryopoïèse, est encore mal connue. Les plaquettes sont les cellules du sang avec la demi-vie la plus courte et sont rapidement recrutées lors d’une brèche vasculaire. Elles ont longtemps été...
Lire la suite