Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Hématologie /
× Greffes

19 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(11):1154-1161
Faut-il faire un conditionnement myéloablatif ou d'intensité réduite dans les allogreffes de LAM ou MDS chez l'adulte ?
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 13 Avril 2017
Résultats d’une étude de phase III randomisée multicentrique américaine. Le conditionnement idéal avant allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) n’est pas connu. Les conditionnements myéloablatifs (MAC) sont associés à un risque accru de mortalité toxique non liée à la rechute (NRM), tandis que les conditionnements d’intensité...
Lire la suite
Articles scientifiques (19)
Article Commenté
Source : Blood 2017 ; 129(17): 2347–58
Impact de la biologie moléculaire des myélodysplasies sur le devenir post-allogreffe
Dr Maud D'Aveni-Piney (CHRU de Nancy - Vandœuvre-lès-Nancy) le 14 Septembre 2017
L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) reste à l’heure actuelle la seule thérapie potentiellement curative des syndromes myélodysplasiques (SMD) et des formes frontières myélodysplasies/myéloprolifératives (SMP/SMD). L’impact des nombreuses anomalies moléculaires décrites dans la physiopathologie de ces pathologies a encore été peu...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Hematol Oncol. 2017 ; 10(1):135.
Amélioration de la GRFS (survie sans GVH et sans rechute) après allogreffe en utilisant un greffon de moelle osseuse mobilisée par G-CSF en comparaison des cellules souches périphériques du fait d'une augmentation de la richesse en cellules myéloïdes suppressives (MDSCs)
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 27 Juillet 2017
En comparaison des cellules souches périphériques, la moelle mobilisée par G-CSF, plus riche en cellules myéloïdes suppressives (MDSCs), permettrait de réduire le risque de GVH aiguë et chronique sans augmentation du risque de rechute et par conséquent d’améliorer la GRFS à 2 et 3 ans post-greffe dans les leucémies aigues allogreffées avec un donneur géno-identique...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Biol Blood Marrow Transplant. 2017 May 10. doi: 10.1016/j.bbmt.2017.05.007
Allogreffe dans la myélofibrose
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 6 Juillet 2017
Il s’agit d’un article de revue synthétisant les facteurs pronostiques, les critères de choix de traitement et d’indication d’allogreffe, les facteurs associés à l’évolution post-greffe incluant le suivi de la maladie résiduelle dans la myélofibrose. L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques demeure le seul traitement potentiellement curateur dans la myélofibrose...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2017 May 11. doi: 10.1038/leu.2017.145.
Les CAR-T cells anti-CD19 sont efficaces dans > 90% des LAL-B en rechute et réfractaires dans 100% des LALB avec MRD+ mais la persistance de la rémission semble nécessiter la réalisation secondaire d'une allogreffe de CSH
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 8 Juin 2017
Cette étude chinoise rapporte les résultats de traitement par de faibles doses (1 x10e5 CAR-T/kg) de CART-T anti-CD19 de 2eme génération (CAR transfecté par un lentivirus contenant l’anticorps anti-CD19, la chaine ζ du CD3 et la molécule de costimulation 4-1BB) autologues dans des LAL B réfractaires primaires (n=2) ou en rechute (n=40) ou avec MRD+ (n=9) après...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 129(10):1380-1388.
L'utilisation d'anti-PD1 avant allogreffe a-t-elle un impact sur les complications immunologiques de la greffe ?
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 11 Mai 2017
Les inhibiteurs de check-point et notamment les anti-PD1 permettent de lever l’inhibition des lymphocytes T exprimant PD1 (expression induite par leur activation) vis-à-vis des cellules tumorales exprimant PDL1 (mécanisme classique d’échappement des tumeurs à l’immunité). Ils révolutionnent actuellement le domaine de l’immunothérapie anti-tumorale...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 ; 35(11):1154-1161
Faut-il faire un conditionnement myéloablatif ou d'intensité réduite dans les allogreffes de LAM ou MDS chez l'adulte ?
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 13 Avril 2017
Résultats d’une étude de phase III randomisée multicentrique américaine. Le conditionnement idéal avant allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) n’est pas connu. Les conditionnements myéloablatifs (MAC) sont associés à un risque accru de mortalité toxique non liée à la rechute (NRM), tandis que les conditionnements d’intensité...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Mars 2017
Séance éducationnelle SFH/SFGM-TC : long terme en cancérologie
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 23 Mars 2017
Cette session commune SFH/SFGM-TC a été consacrée à l’analyse des effets secondaires à long terme des traitements par chimiothérapie, radiothérapie et greffes de CSH dans les hémopathies malignes. La première présentation remarquable du Dr Smita Bhatia (Birmingham, Etats-Unis) était basée sur des données obtenues à partir...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Biol Blood Marrow Transplant. 2017 Feb 13. doi: 10.1016/j.bbmt.2017.02.006.
Impact de l'introduction précoce d'antibiotiques à large spectre sur le risque de GVH et de mortalité toxique après allogreffe de CSH
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 9 Mars 2017
L’introduction précoce d’antibiotiques à large spectre avant la greffe allogénique de CSH entraine une dysbiose plus importante que leur introduction plus tardive pendant l’aplasie après la greffe et est associée à un risque accru de mortalité toxique du fait d’un risque accru de GVH. La chimiothérapie et les antibiotiques à large spectre utilisés...
Lire la suite
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 ; 376(6):536-547.
Impact des mutations génétiques les plus fréquemment observées dans les myélodysplasies en pré-allogreffe sur le devenir de la greffe
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 16 Février 2017
Les myélodysplasies représentent un groupe hétérogène de maladies sur le plan clinique et biologique. L’allogreffe demeure le seul traitement potentiellement curateur avec un risque relativement élevé de mortalité post-greffe liée à la rechute ou aux complications toxiques de la greffe (NRM). La détermination de facteurs prédictifs du risque...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Transl Med. 2016 ; 14(1):335.
Revue des causes et conséquences des altérations du microbiote intestinal chez les patients allogreffés et applications thérapeutiques potentielles
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 2 Février 2017
Il est maintenant établi que l’équilibre et la dynamique du microbiote intestinal jouent un rôle dans le développement de différentes maladies. Le microbiote est très diversifié et variable d’un individu à l’autre en fonction de l’âge, de l’environnement géographique, et est particulièrement sensible aux traitements reçus, notamment les...
Lire la suite