Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Hématologie /
× Myélome

58 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(10):1189-1197.
Association IMIDs/anti-PD1/corticoïdes : une phase 2 prometteuse est publiée dans Blood alors que la FDA arrête les phases III en cours pour toxicité excessive
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 26 Octobre 2017
Le couple PD-1 (programmed cell death protein 1) et son ligand (PD-L1 ou PD-L2, exprimé par les cellules tumorales) joue un rôle majeur dans l’inhibition de l’immunité anti-tumorale, la liaison des 2 aboutissant à l’inhibition de la prolifération lymphocytaire T. Les traitements inhibiteurs de ce couple, essentiellement des anticorps monoclonaux, amplifient une réponse lymphocytaire T préexistante...
Lire la suite
Articles scientifiques (47)
Cas cliniques (1)
Vos patients ont lu (10)
Article Commenté
Source : Biol Blood Marrow Transplant. 2017 Oct 12. doi: 10.1016/j.bbmt.2017.10.014.
Allogreffe dans le myélome : une étude rétrospective long terme compare donneur vs. pas de donneur chez des patients en première rechute post-autogreffe
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 2 Novembre 2017
L’allogreffe dans le myélome : tout un programme. Il y en a eu des études : souvent rétrospectives, incluant des patients allogreffés à des moments différents de la maladie, traités pas des chimiothérapies différentes, recevant des conditionnements différents… Ce qui se dégage de ces différentes études : un taux élevé de rechute post-allogreffe, un taux élevé de GVH chronique et dans les études...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 ; 130(10):1189-1197.
Association IMIDs/anti-PD1/corticoïdes : une phase 2 prometteuse est publiée dans Blood alors que la FDA arrête les phases III en cours pour toxicité excessive
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 26 Octobre 2017
Le couple PD-1 (programmed cell death protein 1) et son ligand (PD-L1 ou PD-L2, exprimé par les cellules tumorales) joue un rôle majeur dans l’inhibition de l’immunité anti-tumorale, la liaison des 2 aboutissant à l’inhibition de la prolifération lymphocytaire T. Les traitements inhibiteurs de ce couple, essentiellement des anticorps monoclonaux, amplifient une réponse lymphocytaire T préexistante...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Haematol. 2017 ; 377(9):819-828.
Faut-il mettre du lenalidomide en entretien après intensification thérapeutique chez les patients traités en première ligne pour un myélome multiple ?
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 7 Septembre 2017
Trois grandes phases 3 ont posé cette question en randomisant le lenalidomide versus placebo post-autogreffe : une américaine, une italienne et une française. Toutes ces études mettent en évidence une amélioration de la PFS dans le bras lenalidomide, mais leurs résultats diffèrent concernant la survie, l’étude française ne retrouvant pas d’amélioration de la survie globale...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 Jul 7:JCO2017722975.
TEP et/ou IRM dans le myélome multiple en première ligne ? Une étude ancillaire de l'IFM-DFCI 2009
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 20 Juillet 2017
Comment choisir entre tous les examens d’imagerie disponibles dans le myélome multiple ? S’il est établi que le scanner du squelette low dose remplace les radiographies et devient l’examen de référence, les places respectives de l’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) et de la Tomographie par Emission de Positons (TEP) dans le bilan initial et dans le suivi des...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 Jun 14. doi: 10.1182/blood-2017-01-763599.
Le daratumumab dans l'amylose AL, une première série rétrospective
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 22 Juin 2017
L’amylose AL est due au dépôt de chaines légères sous forme de fibrilles dans les tissus. Le plus souvent, ces chaînes légères sont produites par un clone tumoral peu agressif, les examens médullaires sont normaux et il n’y a pas de symptômes liés à la prolifération cellulaire (pas de critères CRAB en cas de prolifération plasmocytaire par exemple). Les traitements actuels...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Blood. 2017 May 8. doi: 10.1182/blood-2016-09-740787.
L'association isatuximab, lenalidomide, dexamethasone en phase précoce dans le myélome multiple en rechute
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 15 Juin 2017
Les anticorps monoclonaux ont le vent en poupe dans le myélome et c’est justifié. Le premier d’entre eux est le daratumumab, un antiCD38 humanisé, qui permet 30% de réponse en monothérapie chez des patients lourdement prétraités. Mais surtout, c’est en association que son utilisation est la plus probante avec une amélioration claire de la survie sans progression si...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol. 2017 May 12 : JCO2016692517.
Les essais espagnols nous confirment qu'une maladie résiduelle phénotypique négative est un facteur pronostique de la survie à long terme dans le myélome
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 18 Mai 2017
Les articles et communications diverses sur l’importance de l’évaluation de la réponse dans le myélome multiple sont nombreux et parfois un peu contradictoires. L’obtention d’une rémission complète n’est pas toujours prédictive de la survie globale et ceci du fait de 2 sous-groupes de patients : ceux chez qui la rémission complète (RC) n’est que de courte durée...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2016 Dec 27. doi: 10.1038/leu.2016.390.
La carfilzomib améliore mais ne gomme pas complètement le mauvais pronostic des myélomes avec cytogénétiques défavorables
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 19 Janvier 2017
Parue dans le Lancet Oncology l’année dernière (Dimopoulous et al.), l’analyse intérimaire de l’étude ENDEAVOR confirmait, chez 929 patients présentant un myélome multiple en rechute ou réfractaire, la supériorité de l’association Carfilzomib-Dexamethasone (Kd) comparée au Bortezomib-Dexamethasone (Vd), en termes de...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Oncol. 2016 Dec 9. pii: S1470-2045(16)30632-5.
L'ibrutinib dans les maladies de Waldenström réfractaires au rituximab : analyse d'un sous-groupe de l'étude iNNOVATE
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 12 Janvier 2017
L’ibrutinib est approuvé pour la maladie de Waldenström en rechute mais il manque de données pour définir sa place exacte et tester son utilisation en association. L’étude iNNOVATE est une vaste étude de phase 3 internationale étudiant l’intérêt de l’association rituximab et ibrutinib chez des patients présentant une maladie...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leukemia. 2016 Dec 1. doi: 10.1038/leu.2016.369.
Intérêt pronostique de la FISH dans les amyloses AL au diagnostic en fonction du type d'anomalie et du traitement reçu
Dr Stéphanie Harel (Hôpital Saint-Louis - Paris) le 15 Décembre 2016
Dans l’amylose AL, ce sont bien souvent les atteintes d’organe, et en particulier la gravité de l’atteinte cardiaque, qui sont les facteurs pronostiques principaux. Cependant, une meilleure caractérisation des évènements cytogénétiques concernant la prolifération plasmocytaire sous-jacente semble importante, même si la réalisation...
Lire la suite
Cas Clinique
Source : Hemato.net - Dossier Optimisation de la prise en charge Mars 2016
Myélome : première rechute
Pr Jean-Paul Fermand (Hôpital St-Louis - Paris) le 3 Février 2016
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Un laboratoire de Toulouse en pointe pour la recherche sur le cancer de la moelle osseuse »
le 12 Octobre 2017
20 minutes observe que « les derniers résultats de la recherche pour soigner le myélome multiple – un cancer de la moelle osseuse qui compte 4000 nouveaux cas chaque année en France – sont prometteurs ». Le journal indique en effet que « parmi ceux qui font avancer la thérapie, se trouvent les membres de l’équipe du Pr Hervé Avet-Loiseau. Son laboratoire de l’Institut universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) a reçu...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« Cancers du sang : un nouvel espoir avec la mélatonine »
le 14 Septembre 2017
Top Santé indique en effet que « l'hormone du sommeil, la mélatonine, pourrait être efficace dans le traitement des cancers du sang, tels que la leucémie et le lymphome, selon les résultats d'une étude publiée dans le British Journal of Pharmacology ». Le magazine note que « la mélatonine effectue un certain nombre de tâches telles que stimuler la réponse immunitaire contre les cellules cancéreuses...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Les objets connectés au service des malades »
le 22 Juin 2017
Les Echos observe que « l'hôpital du futur sera mieux connecté et plus facile à vivre pour les malades ». Le journal remarque ainsi : « Faciliter la prise de rendez-vous, développer des outils d'analyse plus efficaces, effectuer des examens en dehors de l'hôpital. Les pistes de développement liées aux nouvelles technologies de l'intelligence artificielle et des objets connectés sont vastes »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« Cancer du sang : myélome ou lymphome, la différence »
le 24 Mai 2017
Médisite note que « les cancers du sang (ou hémopathies malignes) concernent 35.000 personnes chaque année en France. Mais quels sont, en cas de cancer du sang, les symptômes à savoir repérer ? Quelles différences y a-t-il entre une leucémie, un lymphome et un myélome ? », s’interroge le site. L’article rappelle que « les cancers du sang sont dus à un dysfonctionnement...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Une étude lie obésité et cancers »
le 23 Mars 2017
BFM note sur son site qu’« une analyse dirigée par des chercheurs de l'Imperial College de Londres révèle des liens significatifs entre un indice de masse corporelle élevé et une dizaine de cancers, aussi bien chez les femmes que les hommes. Ce n'est pas la première fois que ce risque est clairement démontré »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Février 2017
« Atteinte par un myélome multiple, elle se lance à la conquête du Kilimandjaro »
le 16 Février 2017
Top Santé évoque ainsi une Américaine qui, en 2014, « découvre qu'elle est atteinte par un myélome multiple : pour dépasser ses limites, elle a choisi de partir en randonnée en Tanzanie... ». Le magazine relève en effet qu’« en septembre 2014, aux États-Unis, Nancy Dziedzic va consulter son médecin pour des douleurs au niveau du ventre. Le diagnostic tombe...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Janvier 2017
« Un agriculteur débouté face à Monsanto »
le 12 Janvier 2017
France Info fait savoir qu’« un agriculteur de 57 ans, atteint d'un cancer de la moelle épineuse, n'a pas réussi à faire reconnaitre par le tribunal de grande instance de Lyon, le lien de cause à effet, entre l'utilisation d'un désherbant et le développement de sa maladie ». L’article note que « Jean-Marie Desdions, agriculteur...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2016
« Contre le cancer, Nice se met au sport »
le 17 Novembre 2016
Destination Santé observe que « tout comme le centre Oscar Lambret de Lille, le centre Antoine Lacassagne de Nice accueille désormais un Pôle Sport & Cancer. Objectif des séances d’activité physique encadrées par un éducateur médico-sportif : permettre aux malades confinés dans leur chambre pour une longue durée de mieux supporter les effets secondaires...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Novembre 2016
« Un appel au don de moelle osseuse »
le 3 Novembre 2016
La Montagne se penche sur le don de moelle osseuse, observant : « Leucémie, lymphome, myélome, ces maladies mortelles attaquent l’une des machines les plus essentielles du corps humain, la moelle osseuse. Une machine qui fabrique les globules blancs et rouges, et les plaquettes sanguines ». Le journal souligne que « lorsque la moelle osseuse est atteinte...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Hemato.net - Actu'Hebdo Octobre 2016
« Le myélome multiple, un cancer méconnu »
le 20 Octobre 2016
À l'occasion de la 11ème Journée Nationale d'Information des Malades du Myélome et de leurs Proches, Top Santé « fait le point sur cette maladie qui touche environ 30.000 personnes en France ». Le magazine rappelle que « le myélome multiple (aussi appelé "maladie de Kahler") est un cancer de la moelle osseuse provoqué par une prolifération incontrôlée des plasmocytes...
Lire la suite