Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Hématologie /
× SMP, myélofibrose et Vaquez

49 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Article Commenté
Source : Br J Clin Pharmacol. 2013 ; 75(6):1406-21.
EPO dopage... un mirage ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 13 Juillet 2017
L’érythropoïétine recombinante humaine « médicament » a complètement révolutionné, en corrigeant leur anémie, la qualité de vie et le pronostic des patients en particulier ceux atteints de maladie rénale chronique. La capacité de cette protéine recombinante d’augmenter la masse des globules rouges a immédiatement attiré l’attention des sportifs, notamment...
Lire la suite
Articles scientifiques (49)
Article Commenté
Source : Lancet Haematol. 2017 Jun 29. pii: S2352-3026(17)30105-9.
EPO dopage... suite
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 20 Juillet 2017
La semaine dernière je vous présentais un article un peu ancien (mais en cette période de Tour de France, il me semblait avoir un intérêt…) qui faisait douter de l’intérêt de l’érythropoïétine recombinante comme agent dopant. Cet article faisait le bilan des données de la littérature. Les auteurs arrivaient à la conclusion que les articles publiés sur le sujet n’apportaient pas...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Br J Clin Pharmacol. 2013 ; 75(6):1406-21.
EPO dopage... un mirage ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 13 Juillet 2017
L’érythropoïétine recombinante humaine « médicament » a complètement révolutionné, en corrigeant leur anémie, la qualité de vie et le pronostic des patients en particulier ceux atteints de maladie rénale chronique. La capacité de cette protéine recombinante d’augmenter la masse des globules rouges a immédiatement attiré l’attention des sportifs, notamment...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Biol Blood Marrow Transplant. 2017 May 10. doi: 10.1016/j.bbmt.2017.05.007
Allogreffe dans la myélofibrose
Pr Marie-Thérèse Rubio (CHU Nancy - Hôpital de Brabois - Vandoeuvre-Les-Nancy) le 6 Juillet 2017
Il s’agit d’un article de revue synthétisant les facteurs pronostiques, les critères de choix de traitement et d’indication d’allogreffe, les facteurs associés à l’évolution post-greffe incluant le suivi de la maladie résiduelle dans la myélofibrose. L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques demeure le seul traitement potentiellement curateur dans la myélofibrose...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Br J Haematol. 2017 ; 177(5):800-805.
Risque vasculaire et survie dans la polyglobulie de Vaquez : influence du traitement et des paramètres hématologiques
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 29 Juin 2017
Il y a quelques semaines, je vous présentais un article paru dans Hematologica : “Risk of thrombosis according to need of phlebotomies in patients with polycythemia vera treated with hydroxyurea” (Alvarez-Larrán A et al.). Cet article rétrospectif s’était attaché à analyser, chez des patients atteints de maladie de Vaquez (PV) et traités par hydroxyurée, l’impact de la...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Hematol. 2017 Jun 6. doi: 10.1007/s00277-017-3040-8.
Dans les NMP, la charge allélique de JAK2V617F influence-t-elle l'apparition des thromboses et des hémorragies ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 22 Juin 2017
La thrombose est la complication la plus fréquente des NMP avec une prévalence allant de 12 à 39% dans la Polyglobulie de Vaquez (PV) et de 11 à 25% dans la Thrombocythémie essentielle (TE). Elle est aussi la principale cause de morbidité et de mortalité. Les hémorragies sont moins fréquentes que les thromboses et se voient le plus souvent dans la TE chez les patients...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Oncol. 2017 ; 18(1):88-99
Essai RESPONSE-2 : le ruxolitinib dans la polyglobulie de Vaquez non contrôlée par l'hydroxyurée
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 15 Juin 2017
Le ruxolitinib a obtenu une autorisation de mise sur le marché en Europe en janvier 2015 dans le traitement des patients atteints d’une maladie de Vaquez (PV) résistants ou intolérants à l’hydroxyurée (HU). Cette indication s’est appuyée sur l’essai clinique RESPONSE, un essai de phase 3 mené chez des patients PV résistants ou intolérants à l’HU. Cet essai a montré...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Ann Hematol. 2017 ; 96(7):1113-1120.
Essai clinique RESPONSE : le ruxolitinib entraine une diminution de la charge allélique de JAK2 V617F chez les patients avec PV
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 8 Juin 2017
L’essai RESPONSE est un essai multicentrique de phase 3 comparant l’efficacité et la sécurité du ruxolitinib (inhibiteur de JAK1/JAK2) comparé au meilleur traitement disponible (BAT) chez des patients avec PV, résistants ou intolérants à l’hydroxyurée. Cet essai a montré que le ruxolitinib est supérieur au meilleur traitement disponible pour le contrôle de...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Eur J Haematol. 2017 ; 98(4):407-414.
Quels facteurs prédictifs de réponse aux ASE dans la myélofibrose ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 1 Juin 2017
L’anémie est un problème clinique important dans la prise en charge de la myélofibrose. Pratiquement tous les patients vont développer une anémie au cours de l’évolution de la maladie. Les traitements cytoréducteurs, en particulier l’hydroxyurée, les inhibiteurs de JAK2 vont aggraver cette anémie. L’anémie est un facteur de mauvais pronostic dans la myélofibrose...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Haematologica. 2017 ; 102(1):103-109.
Dans une PV traitée par hydroxyurée, avoir besoin de saignées augmente-t-il le risque de thrombose ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 24 Mai 2017
Dans la Polyglobulie de Vaquez (PV), le contrôle des symptômes généraux et la prévention de la thrombose ou des hémorragies sont les principaux objectifs du traitement. En fonction des caractéristiques du patient et des risques de thrombose, le traitement habituellement adopté (selon les diverses recommandations) est le recours aux saignées et/ou le traitement cytoréducteur...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Leuk Res. 2017 ; 58:63-72
Recommandations de la Société Italienne d'Hématologie : quels tests moléculaires dans les syndromes myéloprolifératifs Ph1-neg ?
Pr Nicole Casadevall (Hôpital Saint-Antoine - Paris) le 18 Mai 2017
La découverte, dans les syndromes myéloprolifératifs Ph1-neg, de la mutation JAK2V617F a été suivie par la description de plusieurs autres anomalies moléculaires. Certaines sont des mutations « driver » comme les mutations de MPL et les mutations CALR. D’autres sont des mutations sous-clonales, qui touchent les gènes de signalisation, des gènes...
Lire la suite